• Anonyme

    Comme toi, j'aime les cheveaux, mais en liberté. J'ai horreur de voir quelqu'un dessus. J'assimile ça à de l'esclavage et je suis contre.